Le PS troublé par la percée de Mélenchon

le
0
Les socialistes hésitent sur la stratégie à suivre face à la montée en puissance du candidat du Front de gauche.

Une interpellation systématique: voter. François Hollande lance désormais des mises en garde insistantes contre l'abstention. Généralement, c'est pourtant le mot d'ordre des derniers jours d'une campagne. Mais le candidat socialiste anticipe: à Mayotte et à la Réunion, où il se trouvait pendant le week-end, il a multiplié les appels à la mobilisation. Dans ces îles, qui ont connu des mouvements sociaux récemment, la tentation est encore plus forte qu'en métropole de ne plus croire en la politique. Et en ciblant l'abstention, François Hollande évite aussi de parler directement de Jean-Luc Mélenchon, qui le menace sur son flanc gauche.

«C'est pendant ces trois dernières semaines que tout va se cristalliser», a-t-il martelé dimanche à Saint-Joseph, à la Réunion. «On annonce depuis tant de semaines ma victoire... Elle dépend de vous. La victoire, il va falloir la voter!» François Hollande entend prévenir ceux «qui vont dans les manifestations». Il les exho

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant