Le PS souhaiterait ne pas dépendre du Front de gauche

le
1
Le parti socialiste espère obtenir la majorité absolue à l'Assemblée nationale, à l'issue des législatives, afin de porter une « action plus cohérente ».

C'est un scénario auquel les socialistes n'osent pas penser: n'obtenir qu'une majorité relative le 17 juin et devoir composer avec ses alliés, les Verts ou le Front de gauche (Parti de gauche et Parti communiste). Selon plusieurs sondages publiés mardi, la situation du PS reste favorable, à quatre jours du scrutin, mais il devra peut-être compter sur ses alliés pour obtenir une majorité à l'Assemblée.

La première secrétaire, Martine Aubry, qui se démultiplie sur le terrain, préfère éluder la question, se contentant de plaider pour que la gauche obtienne la majorité la plus large possible. En déplacement à Hénin-Beaumont, la semaine dernière, elle s'est d'ailleurs refusée à critiquer ouvertement Jean-Luc Mélenchon. Mais Rue de Solferino, tout comme au sommet de l'État, on ne cache pas qu'il serait plus simple de faire passer les réformes si le PS obtenait une majorité absolue, qui plus est dans un contexte de crise, avec un impératif de réduction des défici

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1617344 le mercredi 6 juin 2012 à 11:51

    ....faux - jetons ....alors qu'ils ne veulent rien faire comme d'habitude sans leurs frère de lait , donc il y aura bien des cocos au gouvernement où qu'ils tireront les ficelles , en attendant les magrhebins et autre africains pour gouverner le pays