Le PS se joint au rassemblement contre la loi anti-IVG espagnole

le
1
Le PS se joint au rassemblement contre la loi anti-IVG espagnole
Le PS se joint au rassemblement contre la loi anti-IVG espagnole

Le Parti socialiste a appelé à un rassemblement, ce vendredi, devant l'ambassade d'Espagne à Paris, à 13 heures, pour protester«contre la loi anti-IVG du gouvernement conservateur espagnol». «Le Parti socialiste apporte son soutien au rassemblement des féministes françaises contre la loi anti-IVG du gouvernement conservateur espagnol» ont souligné Laurence Rossignol, porte-parole et Adeline Hazan, secrétaire nationale aux Droits des femmes dans un communiqué.

«Le droit à l'avortement est un droit fondamental des femmes et la condition de leur autonomie. La remise en cause de ce droit universel par le gouvernement espagnol est intolérable» rappellent les socialistes dans le communiqué. Dimanche la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem avait aussi fait part de son émotion. «Ça m'émeut. Bien sûr que ça me choque. J'ai d'ailleurs fait part de ma vive préoccupation à mon homologue espagnol à qui j'ai écrit», avait-t-elle précisé au micro du Grand Rendez-vous i>Télé/Europe 1/Le Monde

VIDEO. Najat Vallaud-Belkacem «émue» et «choquée» (à 10'27")

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

«Étant donné la gravité de la situation je me félicite du ralliement du PS», a déclaré Maya Surduts, secrétaire générale de la Coordination des associations pour le droit à l'avortement et à la contraception (Cadac), l'une des cinq organisations qui appellent à la mobilisation. Selon elle, d'autres organisations pourraient se joindre au mouvement «pour faire reculer» le projet du gouvernement espagnol.

Le projet de loi espagnol prévoit d'autoriser l'avortement uniquement dans deux cas très précis: lorsque l'interruption de grossesse est nécessaire en raison d'un grave danger pour la vie ou la santé physique ou psychologique de la femme et dans le cas où la grossesse est une conséquence d'un délit contre la liberté ou l'intégrité sexuelle de la femme. Un projet de loi salué en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le jeudi 26 déc 2013 à 23:34

    L'immigration de masse comblera le déficite