Le PS s'accommode de l'absence du PCF

le
0
Le refus du PCF d'intégrer l'équipe de Jean-Marc Ayrault est tout sauf une surprise pour l'exécutif et les dirigeants du PS.

Le candidat avait dit: «Il n'y a plus de communistes en France.» Cette phrase abrupte, reprise dans le journal britannique The Guardian, avait suscité l'indignation des intéressés en février. François Hollande s'en était expliqué et avait précisé que le PCF n'était plus dans la situation de 1981, celle d'un parti incontournable. Quatre mois plus tard, le président de la République ne devrait pas avoir changé d'avis... Au sein de l'exécutif, la menace rouge ne fait pas trembler. Les communistes «sont dans la majorité», fait-on remarquer au sommet de l'État. Mais ils ne seront pas au gouvernement.

Le refus du PCF d'intégrer l'équipe de Jean-Marc Ayrault est tout sauf une surprise pour l'exécutif et les dirigeants du PS. Avant le vote de mercredi, les communistes avaient fait part de leurs intentions à maintes reprises. Tout en pratiquant la politique de la main tendue, l'Élysée, Matignon et la rue de Solferino s'étaient préparés à ce scénario. L'équilib

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant