Le PS prend le risque de débats entre ses candidats

le
0
Aubry, Hollande, Royal, Valls et Montebourg débattront à la rentrée. Modalités et calendrier sont toujours en discussion.

D'accord pour débattre. Les socialistes ont finalement décidé mercredi d'organiser la confrontation entre les prétendants à l'investiture du PS pour l'élection présidentielle. «Nous avons pris une décision tout à fait claire de faire en sorte qu'il y ait des débats entre les candidats» a annoncé Harlem Désir, premier secrétaire par intérim, à l'issue d'une réunion de trois heures trente du comité national d'organisation des primaires (Cnop). «Cela s'est passé dans un climat qui reflétait une volonté absolue d'avancer dans le consensus» raconte un participant.

Depuis un moment déjà, les candidats distancés dans les sondages - Ségolène Royal, Manuel Valls et Arnaud Montebourg - faisaient pression sur la direction du PS pour qu'elle organise des débats entre les candidats. François Hollande s'était finalement rallié à l'idée, de même que Martine Aubry, mais à condition que les débats soient «pointus» et arbitrés par des journalistes spécialisés. S

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant