Le PS place la gauche de la gauche sous surveillance

le
0
François Hollande a débattu jeudi avec Stéphane Hessel, la figure des indignés.

La gauche de la gauche, ce n'est pas le penchant naturel de François Hollande. Mais pour soigner cette partie de l'électorat et prévenir une poussée radicale en son sein, le candidat du PS surveille attentivement sa gauche. Et pour montrer qu'il n'a rien à redouter de Jean-Luc Mélenchon sur ce terrain-là, il s'est affiché jeudi avec Stéphane Hessel, la figure des indignés. La rencontre avait été organisée par Le Nouvel Observateur, dans le cadre des «journées de Nantes». L'affiche tombe à point nommé. Avec le succès planétaire de son livre Indignez-vous! vendu à plus de 4,5 millions d'exemplaires dans le monde, Stéphane Hessel exerce une sorte de magistère moral dans la lutte contre la mondialisation.

Durant la primaire du PS, Stéphane Hessel avait soutenu Martine Aubry. C'est désormais vers François Hollande qu'il se tourne, mais avec quelques recommandations. «Plus vous serez radical dans les propositions que vous allez faire, plus vous aurez une quantité

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant