Le PS optimiste sur la baisse du chômage

le
6
LE PS OPTIMISTE SUR LA POSSIBILITÉ DE FAIRE BAISSER LE CHÔMAGE
LE PS OPTIMISTE SUR LA POSSIBILITÉ DE FAIRE BAISSER LE CHÔMAGE

PARIS (Reuters) - Le Parti socialiste s'est déclaré jeudi "optimiste" sur la possibilité de faire baisser le chômage en France, quelques heures avant la publication des chiffres pour novembre.

François Hollande a fait de l'inversion de la courbe du chômage cette année un marqueur de son action.

Les statistiques du mois d'octobre, qui ont montré une baisse de 0,6% du nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A, soit 20.500, pour s'établir à 3.275.200, son plus bas niveau depuis le mois de mai, ont nourri ses espoirs.

Le porte-parole du Parti socialiste, David Assouline, a estimé que ces chiffres démontraient la pertinence de la politique économique du gouvernement.

"La tendance de cette année montre que l'action du gouvernement, par son volontarisme, a déjà porté ses fruits", a-t-il dit jeudi sur RTL. "Il a fallu d'abord contenir une hausse et maintenant aller vers l'objectif de baisser le chômage. Je suis optimiste."

"Cette question de l'emploi est cruciale et nous allons remporter ce défi parce qu'il est fondamental pour la France", a-t-il ajouté.

Le député Jérôme Guedj, tenant de l'aile gauche du PS, a souhaité que la tendance constatée en octobre se poursuive jusqu'à la fin de l'année, tout en estimant sur Europe 1 qu'on pouvait "discuter des moyens mis en oeuvre".

Reçu il y a quelques jours en tête-à-tête par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, il a ainsi émis des doutes sur la baisse des charges offerte aux entreprises par le biais du Crédit impôt compétitivité emploi (CICE).

"Il ne faut pas qu'on fasse de la baisse du coût du travail l'alpha et l'oméga de la politique", a-t-il dit en demandant un coup de barre à gauche.

L'Insee est cependant moins optimiste que la majorité sur la possibilité d'inverser durablement la courbe du chômage en 2013.

L'Institut a ainsi prévu le 19 décembre que l'économie française serait condamnée à une reprise poussive en 2014, insuffisante pour provoquer une inversion de la courbe du chômage qui se stabiliserait à 11,0% de la population active au premier semestre.

L'Insee pense que le redémarrage de l'investissement des entreprises, sur lequel le gouvernement tablait pour faire baisser le chômage dès fin 2013, sera limité à un accompagnement de la croissance et ne saurait être le moteur de celle-ci.

Il entrevoit un léger mieux dû aux emplois aidés et à un net ralentissement des destructions de postes dans le privé (4.000 au premier semestre 2014), dû notamment aux effets du CICE.

Mais le taux de chômage, qui était de 10,9% à la fin du 3e trimestre, se stabiliserait à 11,0% à la fin du premier semestre, une évolution bien loin de l'inversion de la courbe promise par François Hollande pour fin 2013.

Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le jeudi 26 déc 2013 à 17:34

    "Ces chiffres démontrent la pertinence de la politique économique du gouvernement." Comme certains disaient "Nous vaincrons parce que nous sommes les plus forts » Les socialistes conduisent la France tout droit vers un SEDAN économique.

  • fbordach le jeudi 26 déc 2013 à 12:34

    Bienvenue au Kolkhoze! Le PS proche de l'exploit: ils prétendent diminuer le nombre de chômeurs alors que la réalité prouve, tous les jours, le contraire. Ils sont forts avec l'argent des autres et les emplois aidés!

  • nono67 le jeudi 26 déc 2013 à 12:21

    Ils sont gonflés . Ils créent des emplois avec nos impots et ils s'en gargarisent !!

  • M2766070 le jeudi 26 déc 2013 à 12:10

    le PS optimiste sur la baise des chaumeurs... prennent de ronds où ils peuvent le party sényl

  • LeRaleur le jeudi 26 déc 2013 à 11:49

    Et en plus, quitte à gentiment magouiler les chiffres.

  • jlccasa le jeudi 26 déc 2013 à 11:17

    A l'aide d'emplois aidés financés sur fonds publics via la dette : solution de facilité et pendant ce temps, les emplois dans le secteur marchand diminus