Le PS multiplie les sécurités pour éviter les fraudes

le
0
Stylos électroniques, système audiotel, procès verbaux… Pour ne pas revivre le cauchemar de l'affrontement Aubry-Royal fin 2008, le PS a mis en place un dispositif pour s'assurer de la bonne tenue des scrutins des 9 et 16 octobre

A deux jours du premier tour de la primaire PS, le cauchemar du congrès de Reims plane au-dessus des six candidats. Afin d'éviter une nouvelle polémique sur la fraude, le Parti socialiste a prévu un encadrement très strict des scrutins des 9 et 16 octobre. Présence d'huissiers dans les bureaux de vote, remontée des résultats sous trois formes différentes, le tout sous la supervision de la Haute autorité des primaires (HAP). Rien n'a été laissé au hasard pour calmer les inquiétudes de certains prétendants à l'investiture socialiste pour 2012. Dans une allusion à l'élection polémique de Martine Aubry à la tête du PS en 2008 avec 102 voix d'avance sur elle, Ségolène Royal a jugé jeudi qu'il convenait d'être «vigilant», «notamment dans les fédérations sensibles». Un appel à la prudence également lancé mercredi par François Hollande dans Le Monde.

Le scrutin tout d'abord. Comme dans une élection nationale, les citoyens voteront de manière anonyme, dans un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant