Le PS mis à mal

le
0
Un an de partielles se solde par un fort recul de la gauche en voix et en sièges. Il y a cinq ans, la droite avait limité le recul.

Les quinquennats se suivent et ne se ressemblent pas. C'est la conclusion que l'on peut tirer de la comparaison des résultats des législatives partielles qui se sont déroulées après l'élection de Nicolas Sarkozy et après celle de François Hollande.

Dans l'année qui a suivi la présidentielle de 2007, six législatives partielles ont été organisées: quatre après intervention du Conseil constitutionnel et deux après démission du député en poste. Le PS remporte deux de ces élections: il conserve son siège dans le Val-d'Oise et prend à la droite celui de la première circonscription d'Eure-et-Loir. À Chartres, la victoire de la socialiste Françoise Vallet sera cependant annulée et l'UMP Jean-Pierre Gorges retrouvera son siège quelques mois plus tard, lors d'une nouvelle partielle.

Huit législatives se sont déroulées dans l'an...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant