Le PS met la pression au Conseil d'État pour sauver Huchon 

le
0
Les socialistes s'inquiètent du risque de voir l'élection du président de la région Ile-de-France invalidée.

D'ordinaire, le bureau national du PS se déroule à huis clos. Parfois, les dirigeants du parti invitent des consultants extérieurs pour éclairer les débats. Mais jamais ils n'invitent un socialiste extérieur aux instances à participer à cette réunion hebdomadaire. Mardi pourtant, Jean-Paul Huchon était invité à venir s'expliquer sur la menace d'invalidation de son élection à la tête de la région Ile-de-France. C'est dire si l'heure est grave.

«Cette invitation est une démarche solennelle et exceptionnelle, une marque d'amitié et de solidarité qui traduit l'incompréhension dans laquelle nous sommes», raconte Harlem Désir, le numéro deux du PS. Jean-Paul Huchon a été applaudi à son arrivée au bureau national. Devant le Conseil d'État, ses avocats auraient notamment soulevé une «question prioritaire de constitutionnalité» pour contester la conformité à la Constitution de la sanction demandée à l'encontre de l'élu socialiste. Les avocats plaident la no

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant