Le PS marseillais a du mal à oublier Guérini

le
1
Marie-Arlette Carlotti réclameune nouvelle inspection de la fédération.

Pour la deuxième année consécutive, Jean-Noël Guérini, ancien homme fort du PS des Bouches-du-Rhône, était absent de la Fête de la rose, samedi à Marseille. Si l'ambiance était plus apaisée que l'an dernier où ce rassemblement annuel était intervenu trois jours après la mise en examen du président du conseil général, la page Guérini a cependant du mal à se tourner. Jean-David Ciot, le premier fédéral mis en place par Guérini puis adoubé par la Rue de Solferino, veut rempiler lors du prochain congrès départemental, le 20 octobre.

Pour Marie-Arlette Carlotti, tombeuse de Muselier aux législatives et ministre des Personnes handicapées, Patrick Mennucci, nouveau député de Marseille, ou Eugène Caselli, président de la communauté urbaine de Marseille, tous trois engagés dans la course à la succession de Gaudin en 2014, il faut définitivement en finir avec l'ère Guérini et mettre en place les préconisations de l'ancien ministre de la Défense, Alain Richa

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 10 sept 2012 à 11:04

    Il faut en FINIR, avec tous ces "politicards mafieux" de tous bords et les exclure DEFINITIVEMENT de tous mandats...Ces "gens malhonnêtes" dans l'exercice de leur fonction, devraient être très lourdement frappés par la justice !!!...