Le PS juge les prières de rue «inacceptables»

le
0
Suite à la polémique ouverte par Marine Le Pen, le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a plaidé mercredi pour l'ouverture d'un calendrier afin de «trouver des solutions», au nom de la laïcité.

Le Parti socialiste a finalement décidé prendre position sur la question des prières de musulmans dans la rue. Après avoir fustigé à plusieurs reprises le parallèle établi vendredi dernier par Marine Le Pen entre ces prières et la période de l'Occupation, le porte-parole du PS, Benoît Hamon, a estimé mercredi que «ces situations ne sont pas tolérables beaucoup plus longtemps».

«On a une situation de tension avec les riverains et il faut trouver des solutions, a déclaré Benoît Hamon sur BFM TV. Il faut arriver à une discussion, à une négociation avec un calendrier, un échéancier pour trouver des solutions en termes d'espace dans lesquels les fidèles peuvent exercer leur culte» mais «pour libérer aussi l'espace public.»

«Il n'y a aucune raison que la laïcité ne soit pas garantie», il faut que «les choses soient claires pour tout le monde, claires pour les riverains, claires pour les fidèles», a insisté le porte-parole du PS. «Par conviction laïq

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant