Le PS gêné par un élu condamné pour agression sexuelle

le
0
Jacques Mahéas, sénateur-maire de Neuilly-sur-Marne, a été condamné en 2004 puis 2009 pour agression sexuelle sur une employée. Acculé par l'affaire DSK, le PS tente d'accélérer aujourd'hui son exclusion du parti.

«Jacques Mahéas doit être exclu du Parti socialiste.» Des voix se sont élevées ces derniers jours au sein du PS pour réclamer le départ du sénateur-maire de Neuilly-sur-Marne, condamné en 2004 , puis en appel en 2009, pour agression sexuelle sur une employée municipale. Si les premiers appels à l'exclusion de Jacques Mahéas remontent à 2010, le scandale DSK a donné une tournure nouvelle à l'affaire.

En 2004, deux employées municipales portent plainte contre le maire de Neuilly-sur-Marne pour des attouchements et des baisers forcés. Si l'une d'entre elles se ravise, l'autre maintient ses accusations, et obtient gain de cause. Jacques Mahéas est condamné à quatre mois de prison avec sursis, mais fait appel. Cinq ans plus tard, la justice transforme sa peine de prison en une amende de 10.000 euros, assortie de 35.000 euros de dommages et intérêts. Le sénateur-maire porte l'affaire jusqu'à la Cour de cassation, qui rejette son pourvoi en 2010. La condamnation pour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant