Le PS fragilisé dans les Bouches-du-Rhône

le
0
Affaibli par la multiplication des affaires judiciaires, le PS a déjà perdu deux cantons au premier tour.

Alerte au Front national dans les Bouches-du-Rhône. Dimanche, le parti de Marine Le Pen sera présent dans 26 des 29 cantons renouvelables dans le département. À Marseille, où il a obtenu 30% des voix, le FN est même le seul à se maintenir dans les onze cantons de la ville. Il affrontera l'UMP dans cinq d'entre eux, le PS dans six. Si le parti majoritaire devrait bénéficier de l'appel des socialistes à faire en sorte qu'aucun candidat du FN ne soit élu dimanche soir, la tâche s'annonce plus ardue pour le PS.

Les socialistes ne perdront pas la présidence du conseil général, malgré un basculement possible de certains cantons. Affaibli par la mise en cause directe par Arnaud Montebourg du patron de la fédération PS des Bouches-du-Rhône, Jean-Noël Guérini, ainsi que par la multiplication des affaires judiciaires, le PS a déjà perdu deux cantons dès le premier tour. Au deuxième, il redoute de perdre aussi le canton de Marseille-La Capelette où le FN a réalisé l'un

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant