Le PS face au défi de la majorité absolue

le
0
Avec un peu plus de 35% des voix, le PS fait presque jeu égal avec l'UMP.

François Hollande et le Parti socialiste commencent à savoir à quoi s'en tenir. Dimanche soir, à l'Élysée comme Rue de Solferino, le président de la République et ses équipes d'un côté, Martine Aubry et les siennes de l'autre ont décortiqué les résultats du premier tour des élections législatives. Avec une angoisse: savoir si le chef de l'État pourra compter, au soir du second tour, sur la majorité «large, solide, cohérente» qu'il appelait de ses v½ux durant la campagne. Condition sine qua non pour mettre en application les soixante engagements de son programme de campagne.

Selon les premières estimations à 19 heures dimanche soir, le PS obtiendrait autour de 35% des voix au niveau national, faisant presque jeu égal avec l'UMP. Les Verts obtiendraient un peu plus de 5% et le Front de gauche entre 6% et 7%. Soit un bloc de gauche certes au-dessus de 46%, mais une majorité absolue difficile à atteindre pour le PS seul.

La semaine qui s'ouvre sera donc celle

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant