Le PS espère renforcer ses positions

le
0
Au premier tour, la gauche a recueilli au total 48,70 % des voix. Dimanche, le PS et ses partenaires espèrent transformer l'essai. Néanmoins, plusieurs dizaines de duels opposeront les futurs alliés de la «gauche solidaire» de 2012.

Le PS entend conserver ses fiefs, voire en conquérir quelques-uns. 

Le PS détenait jusqu'à présent la présidence de 58 départements sur 102. Difficile de faire beaucoup mieux, explique-t-on Rue de Solferino. C'est pourquoi les socialistes se sont fixé un objectif modeste pour ces élections cantonales : gagner au moins deux départements supplémentaires. Les Pyrénées-Atlantiques et le Jura sont dans leur ligne de mire. Le PS espère aussi conserver les deux départements où il est fragilisé : le Val-d'Oise et la Seine-et-Marne. Face à l'abstention et au vote d'extrême droite, la gauche doit «adresser un message d'espoir aux Français», répète Martine Aubry. Pour les socialistes, l'enjeu est aussi de s'installer comme première force politique en France, à un an de la présidentielle.

Europe Écologie-Les Verts espère doubler le nombre de ses élus. 

Présents au second tour dans 91 cantons, dont 30 face au PS, sept face au PCF et un face au PC réun

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant