Le PS en froid avec Hollande

le
19
Le PS en froid avec Hollande
Le PS en froid avec Hollande

CE N'EST PLUS UN TABOU : François Hollande décroche dans le coeur des socialistes. Et Jean-Christophe Cambadélis, qui doit être désigné aujourd'hui nouveau premier secrétaire du PS à la place de Harlem Désir, n'aura pas la tâche facile pour « protéger » le président de la République des critiques qui montent au sein même de son camp.

Hasard du calendrier, le conseil national (le Parlement du PS) qui doit se tenir aujourd'hui intervient presque deux ans après le premier tour de l'élection présidentielle du 22 avril 2012. Hollande était au firmament. Mais aujourd'hui, on moquerait presque sa descente aux enfers dans les sondages. « Il va bientôt creuser la piscine, comme on dit », a ironisé hier au micro de RMC son ex-porte-parole au PS Julien Dray pour qui « François Hollande a besoin de tirer les leçons de tout ça ». En l'occurrence, de deux années au pouvoir qui se soldent par la raclée aux municipales et laissent une armée d'élus et de collaborateurs frustrés ou en colère.

« Le désamour avec Hollande s'est construit au fil du temps mais les municipales, c'est le point d'orgue », glisse un cadre de la fédération PS de Seine-Saint-Denis. Une débâcle mise en partie sur le compte personnel du président. « Pour les militants, Hollande a changé », regrette ainsi Laurent Lafaye, patron de la « fédé » de la Haute-Vienne, ébranlée par la perte du fief historique de Limoges le 30 mars. Certes, reconnaît ce Hollandais de la première heure, « l'usure locale a joué » dans le résultat. Mais, poursuit-il, « l'homme du Bourget n'est plus le même et ça, les militants le voient et le regrettent : Rendez-nous le Hollande d'avant ! disent-ils ». C'est d'abord une question de ligne. « Il a passé trop de temps sur les sujets de société type mariage pour tous et pas assez sur les questions du quotidien comme le pouvoir d'achat... », plaide un responsable de fédération locale.

Mais quand ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3435004 le mardi 15 avr 2014 à 18:45

    Pauvres socialistes ! Ils étaient c.... et maintenant ils commencent à s'en apercevoir !

  • mipolod le mardi 15 avr 2014 à 11:22

    Il n'y a pas que le ps en froid avec flamb.y, il y a également 82 % de la population (d'après les sondages), le froid devient polaire.

  • Gary.83 le mardi 15 avr 2014 à 11:01

    flanby , flanbard se fout complétement du PS !! c'est un opportuniste qui se moque des Français, comme de sa première paire de chaussettes, son comportement désinvolte, nous montre bien, qu'il est là par hasard et qu'il tient à en profiter le plus longtemps et le plus largement possible, avant d'être destitué par le peuple qui en aura marre !!

  • M6749774 le mardi 15 avr 2014 à 10:23

    Souvenez vous de ce que disaient les média avant les élections. Hollande allait apporter des solutions à toutes les fautes de Sarkozy. C'était l'homme le plus extraordinaire... Entendez vous maintenant des journalistes dire qu'ils ont eu tord ?

  • 2445joye le mardi 15 avr 2014 à 09:56

    Les gens qui critiquent la politique suivie depuis 2 ans parce que le PS a pris une raclée aux élections municipales regardent les choses par le petit bout de la lorgnette: peu importe que tel élu local soit du PS ou d'ailleurs. Ce qui est navrant, c'est que le PS ait présenté un candidat à la présidentielle alors qu'il n'avait pas la moindre idée sur la façon de s'y prendre pour résoudre nos problèmes.

  • mipolod le mardi 15 avr 2014 à 09:49

    flamb.y se fiche complètement que la France s'écroule économiquement mais s'attache personnellement à sauver le ps de la déroute......mais la chute est annoncée !

  • mlaure13 le mardi 15 avr 2014 à 09:29

    Mais c'est pourtant bien au frais, que l'on conserve la "sauce" ???...:-)))

  • miez1804 le mardi 15 avr 2014 à 09:27

    Les K.O.K.U comptez vous!

  • rodde12 le mardi 15 avr 2014 à 09:22

    Encore trois ans pour bien faire comprendre aux français que c'est l'idéologie de gôche qui a poussé à la dépense. Relance par la consommation, on a relancé la Chine, personne ne s'est préoccupé de dépenses utiles. Les français vont comprendre bientôt que l'on n'invite pas ses voisins quand on n'a pas de lait à mettre dans le biberon de ses enfants. Les Français d'abord.

  • jean.e le mardi 15 avr 2014 à 09:15

    ce qui me fait marrer c est qu ils auraient gagner ils nous auraient sorti que les electeurs n ont tenu compte que de la gestion local et pas nationalquels mauvais perdants ces saussiflard