Le PS appelle à l'unité face au FN à Brignoles

le
18
LE PS APPELLE À L'UNITÉ ET À BATTRE LE FN À BRIGNOLES
LE PS APPELLE À L'UNITÉ ET À BATTRE LE FN À BRIGNOLES

PARIS (Reuters) - Le Parti socialiste appelle à l'unité de la gauche lors des prochaines élections et à faire barrage au Front national à Brignoles (Var), après l'élimination de la gauche au premier tour d'une cantonale partielle au profit du FN et de l'UMP.

C'est dans ce contexte que le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, fort de ses bons sondages, entame mardi son tour de France pour tenter d'enrayer la progression du FN.

A la faveur d'une forte abstention, près de sept électeurs sur dix n'ayant pas voté, le candidat d'extrême droite Laurent Lopez a obtenu plus de 40% des voix à Brignoles devant l'UMP Catherine Delzers à près de 21%.

Le communiste Laurent Carratala a obtenu moins de 15% des voix et l'écologiste Magda Igyarto-Arnoult moins de 9%, soit moins que le dissident d'extrême droite Jean-Paul Dispard.

Laurent Carratala, qui était soutenu par le PS, a appelé à voter pour le candidat UMP au second tour.

Pour le premier secrétaire du Parti socialiste, Harlem Désir, "ce résultat est un très sévère avertissement pour la gauche, ça signifie que quand le Front national est fort, on n'a pas le droit à la division".

"Ce n'est pas du tout le moment d'aller aux élections en ordre dispersé pour les forces de gauche", a-t-il ajouté sur France Info, une allusion à la candidature Europe Ecologie-Les Verts au premier tour à Brignoles.

"Bien sûr, j'appelle à faire barrage au Front national au second tour, comme je l'ai toujours fait, sans aucune hésitation", a poursuivi Harlem Désir.

LA "TOURNÉE ÉLECTORALE" DE VALLS

Les écologistes, critiqués pour avoir présenté un candidat au risque de priver la gauche du second tour, ont également exhorté leurs électeurs à reporter leurs voix sur l'UMP.

"Nous voterons UMP dimanche prochain parce que nous, nous sommes clairs", a déclaré le sénateur EELV Jean-Vincent Placé sur LCI et Radio classique. "L'ennemi principal n'est pas le Parti socialiste. C'est le Front national."

Mais ce message d'unité est loin d'être unanimement partagé.

Le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, n'a pas appelé à voter pour l'UMP à Brignoles et a estimé que le soutien du PS avait pénalisé le candidat communiste.

"La distribution de tracts avec le poing et la rose et l'appel de Harlem Désir à voter pour le communiste, franchement n'a pas aidé", a-t-il dit sur France Inter.

L'UMP refuse quant à elle l'idée d'un front républicain.

"Je ne passe pas de consigne de vote", a déclaré l'ancien ministre Bruno Le Maire sur BFM TV et RMC. "Le vrai vainqueur de cette élection à Brignoles, c'est l'abstention. Les électeurs de Brignoles comme beaucoup de Français ne croient plus en leurs responsables politiques."

Manuel Valls tentera quant à lui de capitaliser sur sa popularité -71% de bonnes opinions, selon un sondage BVA publié dimanche par Le Parisien qui illustre l'attractivité de son discours aussi bien auprès des électeurs de droite que de gauche- pour faire reculer le Front national.

Il commencera son tour de France mardi par Forbach (Moselle), ville où le vice-président de la formation, Florian Philippot, est candidat aux municipales de mars 2014.

"Il faut nommer les choses, parler clair, sinon les gens ont l'impression qu'on leur cache des choses. Manuel Valls va continuer à nommer les choses", dit-on dans l'entourage du ministre de l'Intérieur, qui voit dans son discours ferme, notamment sur les Roms, la réponse à une extrême droite en pleine ascension à six mois de ce scrutin local.

"C'est tout à fait indécent qu'un ministre de l'Intérieur qui devrait lutter au quotidien contre les délinquants et les criminels se lance dans une tournée électorale", a dit la présidente du FN, Marine Le Pen, sur BFMTV.

Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jean.e le lundi 7 oct 2013 à 13:54

    et y en qui dise que l umpouaise ca existe pas lol mort de rire

  • fgino le lundi 7 oct 2013 à 13:38

    que des bonnes nouvelles ce matin et en plus les juges marxistes rendent les armes sur l'affaire Bettancourt !

  • slivo le lundi 7 oct 2013 à 13:02

    tous les politiques vont aller faire le trottoir, pardon le tour de France, pour se prostituer pour quelques bulletins de vote. Ils ont enfin compris le sens de leur métier...

  • M4841131 le lundi 7 oct 2013 à 12:51

    commencez pas virer vos vo.leurs, du 1er secrétaire au conseiller guérini, après on verra

  • dupon666 le lundi 7 oct 2013 à 12:50

    y a aucun choix seraieux parmi les traitres de l'UM.PS...un ramassi de "young leader" au service des US

  • dupon666 le lundi 7 oct 2013 à 12:48

    surtout ne pas avoir de regret pour la faible participation...Une bonne part serait tenté par le FN mais n'ose pas...les autres si ils etaient obligés voteraient surement blanc

  • fgino le lundi 7 oct 2013 à 12:46

    la gauche est éliminée mais elle donne encore des consignes de vote ah ah ah !!non lieu pour SARKO !! encore une gifle pour la gauche revancharde et incompétente sauf pour les basses oeuvres !!

  • dupon666 le lundi 7 oct 2013 à 12:46

    le joker "front republicain" ne fonctionne surement plus tres bien

  • lilian92 le lundi 7 oct 2013 à 12:40

    L'unité de quoi ? pour ponctionner un peu plus d'impôts, pour donner des subventions aux syndicats casseurs d'entreprises et ne défendant que les fonctionnaires privilégiés.Nous avons un gouvernement marxistes ! Réveillez-vous et fichez-les dehors comme des malpropres ! les travailleurs manifestez contre ces syndicats qui s'en mettent pleins les poches...de notre argent !

  • pichou59 le lundi 7 oct 2013 à 12:37

    non lieu pou SARKO