«Le protectionnisme conduit à la récession» 

le
0
INTERVIEW - Le président sud-coréen, Lee Myung-bak, estime que le G20 de Cannes doit être l'occasion de coordonner les politiques économiques pour soutenir la croissance mondiale, en respectant les règles du libre-échange.

Le président sud-coréen, qui sera à Cannes pour le sommet du G20, assure que son pays soutiendra le sauvetage de la zone euro, «si c'est nécessaire».

La Corée du Sud a présidé le G20 l'an dernier. Qu'attendez-vous du sommet de Cannes où vous vous rendez cette semaine ? Et quelle analyse faites-vous de la présidence française ?

Pendant mon mandat, j'ai dû faire face à deux reprises à des crises économiques. J'ai déployé tous mes efforts pour les surmonter. Aujourd'hui, la priorité du G20 est d'endiguer la crise de la zone euro et celle de la dette souveraine de la Grèce. L'important est de savoir comment on peut la résoudre et comment prévenir de nouvelles crises semblables. Pour assurer la stabilité de l'économie mondiale, on doit tout mettre en œuvre pour éviter des répercussions négatives en chaîne comme, par exemple, les sorties et les entrées non contrôlées des capitaux dans les pays émergents. Nous devons aussi à tout prix éviter que la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant