Le propriétaire de Bally rachète Jimmy Choo

le
0
Le discret groupe Labelux, détenu par les actionnaires du parfumeur Coty, acquiert au prix fort la griffe fétiche des héroïnes de «Sex and the City». Des souliers de luxe très désirés.

Passionnée de psychologie, elle rêvait de devenir psychiatre. À 43 ans, cette Anglaise, fille d'un des fondateurs de Vidal Sassoon et d'un mannequin Chanel, ancienne rédactrice en chef de Vogue aux allures de top-modèle, a finalement bâti sa réussite sur des talons de dix centimètres.

Tamara Mellon, cofondatrice, avec le cordonnier d'origine malaisienne Jimmy Choo (retiré de l'affaire depuis), de la marque de chaussures du même nom, vient de revendre une nouvelle fois son affaire, au prix fort.

Le groupe Labelux, qui possède déjà Bally, débourse environ 600 millions d'euros pour racheter la griffe de souliers fétiche des héroïnes de Sex and the City, qui ont contribué à la populariser. C'est trois fois le prix payé en 2007 par le fonds TowerBrook Capital.

Ses escarpins à 700 euros la paire, coutumiers des tapis rouges, excitent le désir. En quinze ans d'existence seulement, la marque londonienne en est à son cinquième propriétaire. Celui-ci a été préféré

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant