Le projet ORSA progresse lentement chez les assureurs

le
0

(NEWSManagers.com) - Seulement 30% des compagnies d' assurance ont clairement défini le rôle et les responsabilités des différentes parties prenantes au projet ORSA d'évaluation interne des risques et de la solvabilité, selon une enquête de PwC auprès des organismes d'assurance sur le niveau d'avancement de l'ORSA. Le calendrier est pourtant serré : tous les organismes soumis à la règlementation Solvabilité 2 doivent participer à l' exercice ORSA Préparatoire de septembre 2014 et remettre un rapport ORSA à l'ACPR.

L'enquête de PwC relève pourtant que 61% des compagnies interrogées ont intégré les quatre fonctions clés (Audit interne, Actuariat, Conformité et Gestion des risques) définies par la réglementation, et ont identifié les responsables de chacune de ces fonctions. D'après Jimmy Zou, associé chez PwC spécialiste du secteur des assurances: " Il est important de définir avec précision les rôles et responsabilités de chacune des parties prenantes au projet ORSA, afin que celles-ci puissent appréhender pleinement leur niveau d' implication. La mise en place de l' ORSA doit conduire à un transfert de connaissances entre les différentes fonctions des compagnies d' assurance; ce qui facilite la bonne alimentation des réflexions sur les risques auxquels elles sont ou pourraient être exposées" .

Ainsi, les actuaires ne doivent pas être les seules parties prenantes au projet ORSA, selon PwC. Les compagnies doivent rendre l' ORSA accessible à toutes les fonctions pouvant contribuer à l' appréciation du profil de risque des compagnies, et favoriser ainsi un transfert de connaissances entre ces fonctions.

Selon PwC, plus de 90% des compagnies sondées envisagent de mener des actions visant à diffuser la culture " risque" au sein de la compagnie d' ici la fin de l' année 2014. Elles sont également plus de la moitié (61%) à prévoir des formations spécifiques autour de l' ORSA. A ce jour, 70% des entreprises prennent en compte l' ORSA dans leur prise de décisions. Néanmoins, seules 48% intègrent les résultats de l' ORSA dans l' élaboration de leur plan d' activités et la conception de produits. Elles sont par contre un peu plus nombreuses à intégrer l' ORSA dans leur politique de gestion du capital (57%).

Au final, les entreprises sont encore en retard dans la mise en ?uvre de l' ORSA. " Le processus ORSA n' est pas encore mûr et le lien avec la stratégie reste faible. Seules 13% des compagnies ont déjà réalisé leur ORSA à blanc, ce qui est peu compte tenu de la date règlementaire de la remise du premier rapport" , analyse Jimmy Zou.

A fin 2014, 30% ont prévu de produire un rapport ORSA niveau Groupe, 52% niveau entités internes. Les difficultés principalement rencontrées pour l' exercice sont la charge de travail, la coordination des équipes et les contraintes de temps. La charge de travail moyenne est de 321 Jour/Homme pour l' année 2014.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant