Le projet de taxation des PEA passe mal auprès des épargnants

le
0
Le budget 2014 prévoit d'instaurer un taux d'imposition uniforme de 15,5 % sur les placements financiers quelle que soit la date d'acquisition des titres. Le PEA est le premier visé par cette mesure.

La modification de la taxation des PEA dans le projet de loi de Finances pour 2014 passe très mal auprès des épargnants.

Après avoir décidé d'imposer les plus-values sur valeurs mobilières et les dividendes à la tranche marginale de l'impôt sur le revenu, le budget 2014 prévoit en effet 600 millions d'euros de prélèvements sociaux supplémentaires sur les produits de placement.

Sous couvert de simplification, il instaure un taux d'imposition uniforme de 15,5 % sur les placements financiers quelle que soit la date d'acquisition des titres, alors que jusqu'à présent la règle était celle d'une imposition dégressive selon la durée.

Le système d'imposition au taux dit «historique» en vigueur jusqu'à présent va donc disparaître. À savoir: 0 % su...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant