Le projet de Scop SeaFrance prend l'eau

le
0
Les syndicalistes porteurs du projet refusent les propositions du gouvernement. Un collectif de salariés prêts à travailler avec un autre opérateur se constitue. La confédération CFDT a lâché la CFDT Maritime Nord.

L'utopie de la Scop SeaFrance ne fera jamais son entrée dans le monde réel... La parenthèse ouverte par le gouvernement en début de semaine pour permettre aux salariés de financer une coopérative a été refermée jeudi. À l'issue d'une ultime réunion au ministère du Transport entre les syndicalistes de la CFDT Maritime Nord et Nathalie Kosciusko-Morizet et Thierry Mariani les ministres en charge du dossier, les parties n'ont pas réussi à s'entendre et à avancer dans ce projet de Scop. L'objet de cette réunion était de répondre point par point à la CFDT Maritime Nord. Elle jugeait mercredi dans une lettre que de réinvestir les indemnités de licenciement des salariés dans une Scop pour relancer SeaFrance engendrait des incertitudes, au point de décliner un tel projet.

Les deux ministres ont donc confirmé le montant des indemnités perçues par les salariés (60.000 euros en moyenne au lieu des 46.000 proposés il y a neuf mois), le rachat des bateaux par la SNCF,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant