Le projet de réforme des sicav monétaires suscite le scepticisme

le
0
dr
dr

(lerevenu.com) - La Commission européenne a adopté, le 4 septembre dernier, une proposition de texte destiné à prévenir tout risque systémique que pourraient déclencher les sicav et fonds monétaires. Selon l'Association de la gestion financière (Afg), ces nouvelles règles qui seront soumises au Parlement européen et au conseil ne sont pas adaptées au modèle français de fonds monétaire, qui privilégie ceux à valeur liquidative variable et sont d'ailleurs les seuls autorisés en France.

L'association professionnelle des gérants français d'actifs estime que ce sont les fonds monétaires à la valeur liquidative fixe qui sont davantage source de risque systémique et devraient faire l'objet d'une réglementation plus stricte. La Commission européenne préconise que les fonds monétaires ne puissent investir plus de 5 % ou 10% des actifs du fonds dans les titres du même émetteur : « Certaines de ses dispositions principales, mal calibrées et coûteuses, impacteraient en outre le rendement de ces fonds au détriment des investisseurs et du financement de l'économie. »

Dans un entretien accordé à L'Agefi, Edouard Vieillefond, secrétaire général adjoint de l'AMF, porte un regard moins critique sur le projet de réglementation : « Globalement c'est plutôt une bonne réforme (?) l'industrie française, comparée à ses homologues européennes, devrait plutôt bien s'adapter. Edouard Vieillefond estime que «parmi les plus gros ajustements figure sans doute le passage à la notation purement interne», mais il le soutient en principe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant