Le projet de loi travail en 8 questions

le
3
Le 1er mai à Marseille. Le texte très contesté a déjà beaucoup évolué. Le débat parlementaire devrait encore le modifier de manière substantielle.
Le 1er mai à Marseille. Le texte très contesté a déjà beaucoup évolué. Le débat parlementaire devrait encore le modifier de manière substantielle.

N'en déplaise aux adeptes du réseau Twitter, le texte défendu par la ministre du Travail Myriam El Khomri ne s'appelle pas #loiTravail, mais « projet de loi visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs ». Les débats qui débutent mardi promettent d'être longs : 4 983 amendements ont été déposés sur ce texte de quelque 50 articles. Tout un programme. Ici décortiqué.

Quelle est la philosophie du texte ?

Sur France 2, François Hollande a vanté mi-avril une réforme visant à « clarifier les règles pour les salariés, clarifier les règles pour les employeurs ». Cela devrait se faire grâce à une décentralisation du dialogue social : pour plus de souplesse, la négociation dans les entreprises est ainsi favorisée au détriment des discussions de branche (c'est-à-dire de l'ensemble d'un secteur, comme la chimie, les transports?). Cette nouvelle logique devrait dans un premier temps s'appliquer seulement aux sujets liés au temps de travail.

Quel est le calendrier de la réforme ?

Invitée lors du Grand Rendez-vous...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 il y a 7 mois

    JPi - Vous verrez bien ce ne sera pas de notre faute ce sera à cause des parlementaires. Vous verrez ce ne sera pas la faute aux parlementaires mais à cause de la rue. Vous verrez ce ne sera pas le faute de la rue mais à cause des français. Vous verrez ce ne sera pas la faute de plus de précarité mais à cause de la préférence à la tranquillité du chômage.

  • jackie il y a 7 mois

    que de temps perdu, d'argent, d'énergie, de vandalisme, et j'en passe, il suffisait de payer celui qui travaille, ne rien donner a celui qui n'a jamais rien fait, aider les vrais chômeurs, les gamins font grêve, mais ne savent même pas écrire le mot travaille , et c'est la France.....

  • M4189758 il y a 7 mois

    JPi - De la première à la huitième question ce qu'on se demande: à quand le 49.3 pour enfin initier quelque chose?