Le projet de canal Seine Nord compromis

le
0
VNF (Voies Navigables de France) a suspendu la procédure qui devait permettre de désigner qui construirait l'ouvrage.

Le projet de canal Seine Nord, une super-autoroute fluviale de 106 km entre Compiègne et Cambrai qui devait permettre de relier les ports du Havre et de Dunkerque à ceux de Rotterdam et d'Anvers, a du plomb dans l'aile. Chargé de choisir qui de Vinci ou Bouygues réaliserait cet ouvrage pharaonique de 4,3 milliards d'euros, VNF (Voies navigables de France) a suspendu la procédure d'attribution. «La décision est intervenue en juin, explique Yves Gabriel, président de Bouygues construction. Comme nous avions déjà dépensé 10 millions en étude, nous avons demandé à être remboursés pour les 4 à 5 millions que nous allions investir dans de nouvelles études pour affiner notre offre. Voyant cela, VNF a préféré suspendre la procédure.»

Une mise en stand-by qui, selon les spécialistes, préfigure un abandon pur et simple du projet. «Je suis persuadé que l'opération ne se fera pas», estime notamment Yves Gabriel. Ce renoncement ne constituerait pas une surprise. Nicola

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant