Le projet d'expansion d'Olympic Dam remis en cause ?

le
0

(Commodesk) Le gouvernement de l'Etat d'Australie-Méridionale a averti BHP Billiton que les autorisations pour l'expansion de la mine d'Olympic Dam ne seront pas garanties. Le ministre des Mines de l'Etat, Tom Koutsantonis, a prévenu que l'agrément, qui doit expirer en décembre prochain, pourrait ne pas être renouvelé si la compagnie ne mettait pas son projet en œuvre avant cette date, selon la presse australienne du 28 mai.

BHP Billiton avait obtenu fin 2011 l'autorisation pour agrandir sa mine souterraine d'Olympic Dam, dans le sud de l'Australie, en développant en parallèle une exploitation à ciel ouvert. Ces travaux, estimés à plus de 20 milliards de dollars, doivent permettre selon la compagnie de produire 750.000 tonnes de cuivre par an sur le site contre 180.000 actuellement, et de développer la production d'uranium, dont le site constitue le plus important gisement connu.

Mais le Conseil d'Administration pourrait ne pas voter le début des travaux avant la fin de cette année, l'incertitude économique et les prix des matières premières incitant à la prudence. La direction du fonds d'investissement BlackRock, premier actionnaire de BHP Billiton avec désormais un peu moins de 6% du capital, annonçait ainsi en mars dernier une réduction de son exposition à BHP : le fonds, dont l'intention est de toucher des dividendes à court terme, faisait part de son scepticisme face à la stratégie d'investissements massifs du groupe sur plusieurs années.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant