Le projet Conga démarre par un état d'urgence

le
0

(Commodesk) Les premiers travaux du projet de mine d'or et de cuivre Conga au nord du Pérou ont démarré le 2 juillet. Ce projet gigantesque ne fait pas l'unanimité, il comprend l'assèchement de quatre lacs naturels remplacés par deux réservoirs artificiels. Une nouvelle manifestation a éclaté le 4 juillet, la police a tenté de stopper plus de 1.000 personnes, selon la presse locale, la répression a entraîné trois morts et 20 blessés.

Le président Ollanta Humala avait prévenu le président régional de Cajamarca, théâtre des événements, et le représentant du Front de Défense environnemental de Cajamarca qu'ils pourraient s'attendre à de lourdes conséquences en cas d'opposition au démarrage du projet. Le ministère de la Justice a déclaré l'état d'urgence dans la région immédiatement après la manifestation, il est désormais interdit de se réunir et les circulation sur le territoire sont contôlées. 

Le projet de mine d'or dirigé majoritairement par la compagnie américaine Newmont avait déjà donné lieu à de violentes oppositions et un couvre-feu fin décembre. Il a, par la suite, été suspendu puis un cabinet de consultants européens a validé l'impact environnemental sous conditions. L'une d'entre elles était de construire les nouveaux réservoirs d'eau avant la mine. La compagnie a accepté et prévoit deux ans pour terminer ces réservoirs avant d'entamer la production d'or et de cuivre dès 2015.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant