Le projet choc sur les portables en prison

le
0

Le contrôleur Delarue souhaite une autorisation des téléphones en détention. Mais les personnels pénitentiaires sont contre.

Une provocation. Jean-Marie Delarue, le contrôleur des lieux de privation de liberté, a créé une onde de choc hier à l'Assemblée nationale. Auditionné par la commission des lois de l'Assemblée nationale, il s'est prononcé en faveur de l'autorisation des téléphones mobiles pour les détenus. Ce serait un «facteur considérable d'apaisement» de la détention. «Je crois que, le jour venu, il faudra autoriser les téléphones portables en détention», a-t-il affirmé. Ses propos interviennent alors que la pression est montée d'un cran dans l'administration pénitentiaire.

Les rixes entre détenus se multiplient

Depuis l'automne, les incidents, prise d'otages, mutinerie, tentative d'évasion ou rixes entre détenus, se multiplient. La réaction des surveillants sur une éventuelle autorisation des portables derrière les barreaux est sans ap...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant