Le programme OMT est illimité, redit la BCE

le
0
LA BCE RÉAFFIRME QUE SON PROGRAMME D'OPÉRATIONS MONÉTAIRES SUR TITRES EST ILLIMITÉ
LA BCE RÉAFFIRME QUE SON PROGRAMME D'OPÉRATIONS MONÉTAIRES SUR TITRES EST ILLIMITÉ

BERLIN (Reuters) - Il n'y a pas de limite au programme de rachat d'obligations souveraines de la Banque centrale européenne, a fait savoir dimanche un porte-parole de la banque centrale, démentant une information de la presse allemande avant l'examen du mécanisme par la Cour constitutionnelle de Karlsruhe.

Le journal dominical Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung croit savoir que la BCE a fixé une limite de 524 milliards d'euros à son programme d'opérations monétaires sur titres (OMT) annoncé en septembre dernier pour faire retomber les taux longs de pays en difficulté.

La Cour constitutionnelle de Karlsruhe, qui examinera la légalité du programme OMT mardi et mercredi, a été informée de cette limite, ajoute le journal.

"L'article est incorrect", a déclaré un porte-parole de l'institut d'émission à Reuters.

"Comme nous l'avons déjà dit à diverses occasions, il n'y a pas de limite ex-ante au montant des opérations monétaires sur titres. Ils seront calibrés pour atteindre leurs objectifs."

La cour de Karlsruhe, plus haute instance judiciaire de l'Allemagne, aura à examiner si le programme OMT respecte le principe constitutionnel du contrôle souverain du Parlement sur les questions budgétaires.

Sa décision n'est pas attendue avant les élections législatives de septembre et certains experts n'excluent pas que les juges de Karlsruhe en réfèrent d'abord à la Cour européenne de justice, seule habilitée à se prononcer sur les prérogatives de la BCE à l'échelon de la zone euro.

La BCE avait annoncé en septembre son programme OMT - qualifié alors de "potentiellement illimité" - en s'engageant à racheter des emprunts gouvernementaux de pays qui en feraient la demande afin d'aider à faire baisser leurs coûts de financement.

Sans avoir été encore activé, le plan a atteint son objectif puisque la seule garantie du secours de la banque centrale a fait retomber les rendements obligataires des pays du sud de la zone euro.

Jörg Asmussen, membre du directoire de la BCE, estime dans un article à paraître lundi dans le journal Bild que l'audience à Karsruhe sera "une bonne opportunité pour expliquer de nouveau les OMT".

Il juge cet outil "économiquement nécessaire, légalement conforme et efficace", selon des extraits communiqués dimanche.

Michelle Martin et Sakari Suoninen, Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux