«Le procureur Vance ne peut pas se permettre de perdre le procès DSK» 

le
0
INTERVIEW - L'avocat Joseph Tacopina vient de décrocher l'acquittement d'un policier de New York, accusé de viol d'une jeune femme, face au procureur Cyrus Vance. Un dossier dont les enjeux resssemblent à l'affaire DSK

 

Me Joseph Tacopina:«On pense toujours qu'il ne faut pas avoir de femmes jurées dans les affaires de viol.C'est inexact, souvent les femmes sont au contraire très dures avecla plaignante.»
Me Joseph Tacopina:«On pense toujours qu'il ne faut pas avoir de femmes jurées dans les affaires de viol.C'est inexact, souvent les femmes sont au contraire très dures avecla plaignante.» Crédits photo : Patti Sapone/ASSOCIATED PRESS

 

Le tout New-York judiciaire envie son succès. Joseph Tacopina vient de décrocher l'acquittement d'un policier du NYPD (New York City Police Department) accusé, avec un de ses collègues, d'avoir violé une jeune femme ivre qu'ils étaient censés secourir dans l'East Village. La semaine dernière, le verdict a été perçu comme une sérieuse claque pour le procureur Cyrus Vance qui avait beaucoup misé sur ce dossier, assez proche de l'affaire Strauss-Kahn en termes d'enjeux judiciaires. Le soir où Le Figaro a rencontré Joseph Tacopina, il allait très naturellement, disait-il, fêter sa victoire avec «ses» jurés dans un bar de Manhattan. En jean et tee-shirt, l'avocat reçoit dans un bureau encombré de ses trophées d'ancien jou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant