Le procureur fédéral d'Allemagne destitué par son ministre

le
0

(Actualisé avec détails, citations) BERLIN, 4 août (Reuters) - Le ministre allemand de la Justice Heiko Maas a annoncé mardi la destitution du procureur général fédéral Harald Range, premier magistrat du parquet d'Allemagne, en raison d'un contentieux opposant les deux hommes à propos d'une enquête visant un site internet. Le magistrat estimait que son ministère de tutelle s'était ingéré dans l'enquête très controversée qu'il avait ordonnée à l'encontre du blog netzpolitik.org au motif de trahison et de violation du secret d'Etat. Le blog, connu pour ses positions en faveur de la liberté sur internet, avait publié en avril des articles consacrés à des projets gouvernementaux de surveillance des communications en ligne. Harald Range avait finalement décidé la semaine passée de suspendre son enquête préliminaire dans l'attente d'un avis d'expert indépendant pour déterminer si les articles visés constituaient une violation du secret d'Etat. L'initiative du magistrat avait provoqué une vive campagne de protestation en Allemagne où la question de la surveillance par le pouvoir central demeure particulièrement sensible. Le ministre de la Justice avait affirmé la semaine passée qu'il était important de défendre la liberté de la presse et que les documents publiés sur le blog ne constituaient pas une menace pour la sécurité de l'Etat. Heiko Maas a justifié la sanction prise à l'encontre du procureur Range en expliquant que ce dernier ne bénéficiait plus de sa confiance. "Les remarques et les mesures prises par le procureur fédéral aujourd'hui ne sont pas compréhensibles et donnent une fausse impression à l'opinion publique", a déclaré Heiko Maas. "En conséquence, j'ai décidé en accord avec la chancellerie que j'allais demander au président sa destitution", a-t-il ajouté au cours d'une conférence de presse à Berlin. Il a précisé qu'il entendait nommer au poste de procureur fédéral Peter Frank qui occupe les fonctions de procureur en chef de Munich. Range a expliqué mardi que le ministère lui avait ordonné de mettre un terme à l'enquête préliminaire qu'il avait diligentée. "Influencer les investigations parce que le résultat que l'on obtient n'est pas opportun politiquement est une violation intolérable de l'indépendance de la justice", a estimé Haral Range. Un porte-parole d'Angela Merkel avait indiqué lundi que le ministre disposait dans cette affaire du soutien entier de la chancelière. (Michael Nienaber; Pierre Sérisier pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant