Le procureur Courroye mis en examen

le
1
Le magistrat de Nanterre est poursuivi dans l'affaire dite des «fadettes», pour avoir tenté de découvrir illégalement les sources de deux journalistes du Monde enquêtant sur l'affaire Bettencourt. Il conteste «vigoureusement» son inculpation.

Philippe Courroye ne compte pas se laisser faire. Le procureur de Nanterre a été mis en examen mardi après-midi dans l'enquête dite des «fadettes» de journalistes du Monde. Il a annoncé lui-même dans un communiqué son inculpation par la juge parisienne Sylvia Zimmermann, pour «collecte illicite de données à caractère personnel par un moyen frauduleux déloyal et illicite» et pour «violation du secret des correspondances». Il est soupçonné d'avoir tenté de découvrir qui informait illégalement en 2010 des journalistes du quotidien travaillant sur l'affaire Bettencourt, en réclamant leurs factures téléphoniques détaillées («fadettes»).

Deux recours ont été immédiatement déposés auprès de la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris à l'encontre de cette mise en examen qu'il «conteste vigoureusement sur la forme et sur le fond», a dit le procureur dans le communiqué. Cette mise en examen est, au regard du fonctionnement de la Justice, d'une

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le mardi 17 jan 2012 à 18:26

    la juge parisienne Sylvia Zimmermann, comme par hasard ! le journal "Le Monde", comme par hasard ?