Le procès des Femen renvoyé en février

le
0
Les neufs activistes aux seins nus qui avaient manifesté à Notre-Dame de Paris le 12 février 2013 sont accusées de dégradations matérielles. Le Parquet a diligenté une enquête pour les violences qui ont eu lieu ce jour-là entre militantes et agents de sécurité.

L'agitation ne sera pas venue des Femen mais des aléas de procédure. Le procès des activistes aux seins nus, vendredi devant la 10ème chambre du tribunal correctionnel de Paris, a été renvoyé au 19 février 2014. Après deux heures d'audience, la cour a suivi les réquisitions de l'avocat général qui demandait un supplément d'information concernant les violences faites aux personnes le jour de l'intrusion des Femen dans Notre-Dame de Paris, le 12 février dernier, dénoncées de part et d'autre par les militantes et les agents de sécurité de la cathédrale. Les dégradations matérielles pour lesquelles les activistes féministes comparaissent avaient en effet engendré des échauffourées entre le service d'ordre e...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant