Le procès des combattants français en Syrie, une occasion manquée

le
0
Fares Farsi, 21 ans, cheveux courts, athlétique, reconnaît les faits en minimisant sa responsabilité. Les deux autres prévenus, Youssef Ettaoujar, 26 ans, barbe noire, petites lunettes, habillé d'un survêtement, seul prévenu a être incarcéré, et Salah-Edd
Fares Farsi, 21 ans, cheveux courts, athlétique, reconnaît les faits en minimisant sa responsabilité. Les deux autres prévenus, Youssef Ettaoujar, 26 ans, barbe noire, petites lunettes, habillé d'un survêtement, seul prévenu a être incarcéré, et Salah-Edd

Une justice d'anticipation. La 16e chambre du tribunal correctionnel de Paris s'est penchée durant deux jours d'audience sur cet exercice délicat, celui de juger trois hommes poursuivis "pour association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes". Trois candidats au djihad interpellés en 2012 à l'aéroport de Saint-Étienne alors qu'ils s'apprêtaient à s'envoler pour la Turquie dans le but d'aller combattre en Syrie.

Une opération de pieds nickelés, de "trois inconscients", a tenté de minimiser l'un des avocats de la défense. Une association d'âmes perdues, qui n'ont pas grand-chose en commun sinon d'être en rupture avec leurs entourages et la société. Fares Farsi, 21 ans, cheveux courts, athlétique, reconnaît les faits en minimisant sa responsabilité. Les deux autres prévenus, Youssef Ettaoujar, 26 ans, barbe noire, petites lunettes, habillé d'un survêtement, seul prévenu a être incarcéré, et Salah-Eddine Gourmat, 24 ans, grand, mince, cheveux longs et barbichette, contestent tout projet djihadiste.

Prise de contact via Facebook

Les trois jeunes hommes se sont rencontrés lors d'un voyage à Nice chez un certain Omar Diaby, proche du groupuscule islamiste Ansar Dine et auteur d'une série sur Ben Laden diffusée sur Internet. "La première fois que j'ai vu Gourmat, c'était à l'aéroport de Nice, en décembre 2011. C'était pour un rassemblement autour d'une personne qui faisait des montages vidéo sur Internet pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant