Le procès de l'attaque du RER D s'ouvre à Évry

le
1
Seul un jeune de 18 ans comparaît pour la spectaculaire attaque du 19 mars, en gare de Grigny. Les onze autres individus arrêtés, tous mineurs, seront jugés plus tard en juin par un tribunal pour enfants.

Ils avaient attaqué les passagers du RER D le 19 mars en gare de Grigny dans l'Essonne et aussitôt la presse avait parlé d'«attaque de diligence». Pour cette affaire qui avait créé la stupeur dans la population, un procès se tient ce vendredi à Évry. Une audience qui risque de paraître de bien faible envergure comparée à la description des faits pour lesquels, et d'après divers témoignages, on avait alors parlé d'une vingtaine de jeunes agressant et détroussant les passagers du RER à quai en gare de Grigny, aux portes de la cité sensible de la ville. Car au lieu d'une bande de jeunes cités à comparaître pour répondre de ces violences, il n'y aura en correctionnelle qu'un seul prévenu libre qui, de surcroît, nie sa participation à ces agressions. Ce jour là, i...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 le vendredi 19 avr 2013 à 18:11

    il est déjà jugé , rien pour momo Hamed libre , seul les agressés passent pour des anes qui payent 1pot et transport, mais pas la justice donc ...