Le procès de Jacques Chirac maintenu au 7 mars

le
0
Les avocats de l'ex-chef de l'Etat avaient formulé une demande de renvoi, mais le tribunal correctionnel de Paris maintient pour l'instant le procès sur les emplois fictifs présumés à la mairie de Paris du 7 mars au 8 avril

Fin du suspense. Le procès de Jacques Chirac dans les affaires d'emplois fictifs présumés à la mairie de Paris s'ouvrira comme prévu le 7 mars, a décidé le tribunal correctionnel de Paris lundi lors d'une audience de fixation. Alors qu'il a confirmé la jonction des deux volets de l'affaire - Nanterre et Paris -, le tribunal a en revanche renvoyé au 7 mars sa décision sur une demande formulée par la défense de l'ancien président. Une requête susceptible de retarder le procès, censé se dérouler jusqu'au 8 avril.

L'avocat de Jacques Chirac, Me Jean Veil, a demandé lundi matin au tribunal un «sursis à statuer», c'est-à-dire d'attendre que le tribunal administratif de Paris se soit prononcé sur une requête d'Anticor, qui a décidé de se constituer partie civile lors du procès. L'association de lutte contre la corruption, dont le président d'honneur est Eric Halphen, a engagé une procédure judiciaire afin d'obtenir l'annulation de l'accord financier passé en sept

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant