Le prix Nobel de la Paix décerné à trois femmes

le
0
VIDÉO - La présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf, et deux militantes des droits de l'homme, la Libérienne Leymah Gbowee et la Yéménite Tawakkul Karman, sont récompensées «pour leur lutte non-violente pour la sécurité des femmes»

Le prix Nobel de la paix a été conjointement attribué vendredi, pour la première fois de son histoire, à trois femmes: deux Libériennes, la présidente Ellen Johnson Sirleaf -actuellement en campagne- et la militante Leymah Gbowee. La troisième est une Yéménite, la journaliste Tawakkol Karman.

Première femme arabe à recevoir la prestigieuse récompense, la Yéménite a été la première à réagir. Elle a immédiatement dédié son prix au «printemps arabe», cet élan de révolte populaire qui a renversé ou ébranlé plusieurs régimes autoritaires en Afrique du Nord et au Moyen-Orient cette année.

Les trois lauréates sont récompensées «pour leur lutte non violente en faveur de la sécurité des femmes et de leurs droits à participer aux processus de paix», a déclaré à Oslo le président du comité Nobel norvégien, Thorbjoern Jagland.

Ellen Johnson Sirleaf, première présidente élue d'Afrique

Première femme à être démocratiquement élue à la tête d'un pays

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant