Le prix Jean Freustié 2013 attribué à Philippe Vilain

le
0
'La femme infidèle' de Philippe Vilain (Grasset) All rights reserved
'La femme infidèle' de Philippe Vilain (Grasset) All rights reserved

(AFP) - Le prix Jean Freustié 2013 a été décerné à Philippe Vilain pour son roman "La femme infidèle" (Grasset), ont annoncé vendredi les organisateurs.

Les jurés ont attribué le prix, doté de 20.000 euros cette année, au septième tour de scrutin au cours duquel Aurélien Manya ("Le temps d'arriver", Gallimard/L'Arpenteur) et Jean-Paul Mari ("La tentation d'Antoine", Robert Laffont), ont également obtenu des voix, ont-ils précisé dans un communiqué.

Philippe Vilain, né en 1969, se consacre à l'écriture. Il est l'auteur notamment de "Faux-père" (2008), "Confession d'un timide" (2010) et "Pas son genre" (2011). "La femme infidèle" est son huitième roman.

Le Prix Freustié a été créé en 1987 par Christiane Teurlay-Freustié et les amis de l'écrivain Jean Freustié (1914-1983), de son vrai nom Jean-Pierre Teurlay, médecin, éditeur, critique littéraire au Nouvel Observateur et écrivain, Prix Renaudot en 1970 pour "Isabelle ou l'arrière-saison". Ce prix avait été suspendu en 2011 suite au décès de Mme Teurlay-Freustié.

Il récompense chaque année un écrivain de langue française pour une oeuvre en prose : roman, nouvelles, autobiographie ou essai.

Le jury est composé de Patrick Besson, Hector Bianciotti, de l'Académie française, Charles Dantzig, Jean-Claude Fasquelle, Annick Geille, Henri-Hugues Lejeune, Eric Neuhoff, Anthony Palou, Jean-Noël Pancrazi, Frédéric Vitoux, de l'Académie française et Anne Wiazemsky.

Depuis sa création, il a notamment été attribué à Angelo Rinaldi, Edward Limonov, Jean-Paul Kauffmann, Charles Dantzig, Jean Rolin, Sorj Chalandon et Philippe Djian.

ls/fa/jag

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant