Le prix garanti à l'épreuve des faits

le
0

(Commodesk) La Côte d'Ivoire cherche à faire appliquer sur tout son territoire le prix bord champ minimum garanti aux producteurs. Il a été fixé à 725 francs CFA (1,14 euro) le kg pour la campagne 2012-2013, qui a débuté le 3 octobre.

Mais ce prix ne serait pas respecté dans certaines zones, et le gouvernement a annoncé la prochaine mise en place un numéro vert permettant aux producteurs de dénoncer les acheteurs qui paient en deçà de la somme légale. Le service permettra également de signaler la contrebande vers les pays voisins.

Dans certaines régions, les acheteurs estiment que le manque d'infrastructure justifie de payer à un prix inférieur, du fait des surcoûts liés à la difficulté d'accès ou au manque d'espaces de stockage. Par ailleurs, la presse locale fait état de pressions de la part d'anciens chefs de guerre sur les acteurs de la filière, dans le but d'obtenir des prix plus avantageux. Ils empêcheraient l'installation et le travail des acheteurs nommés par l'Etat.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant