Le prix du timbre va encore augmenter au 1er janvier 2016

le
1

Expédier une lettre prioritaire, à timbre rouge, coûtera 0,80 euro, contre 0,76 euro actuellement. La Poste a publié un bénéfice net en hausse de 31,7% et entend compenser, avec cette nouvelle hausse des prix, la baisse continue des volumes de courrier expédié.

Malgré la hausse historique de 7% déjà appliquée le 1er janvier dernier, La Poste a annoncé ce jeudi une nouvelle augmentation des prix des timbres, plus modérée: 3,6%, à compter du 1er janvier 2016. Le groupe, qui a publié un résultat net en progression de 31,7% au premier trimestre (à 424 millions d'euros), entend, grâce à cette revalorisation tarifaire, compenser la baisse continue des volumes de courrier expédié (- 7% en 2014), tout en affichant des résultats supérieurs aux objectifs et en maintenant «un très bon niveau de qualité et d'innovation», selon Nicolas Routier, directeur général de la branche services-courrier-colis.

Autorisée en juillet 2014 par l'Arcep, le régulateur du secteur, à augmenter ses tarifs de 5,2 % en moyenne par an pendant quatre ans, La Poste demandera donc l'année prochaine 0,70 euro pour l'envoi d'une lettre verte (au lieu de 0,68 euro aujourd'hui). Expédier une lettre prioritaire, à timbre rouge, coûtera 0,80 euro, contre 0,76 euro actuellement.

Il suffira de coller le nombre de timbres correspondant au poids de la lettre

Alors que le groupe a annoncé une progression de 4,5% de son chiffre d'affaires au premier semestre, Nicolas Galépidès, du syndicat SUD-PTT, estime, lui, que cette nouvelle majoration du prix du timbre risque d'accélérer encore le recours par les clients à des alternatives au courrier postal, et donc d'aggraver la chute des volumes.

Mais, pour compenser la hausse sur les lettres, La Poste va baisser les prix des Colissimo des particuliers jusqu'à 2 kg, qui représentent 80% des colis envoyés par le grand public. Elle promet aussi de simplifier l'affranchissement du courrier. À partir du 1er janvier 2016, il suffira de coller le nombre de timbres correspondant au poids de la lettre: 1 timbre pour un courrier de moins 20 g, 2 timbres pour un envoi entre 20 g et 100 g, 4 timbres entre 100 g et 250 g, 6 timbres entre 250 g et 500 g, 8 timbres au-delà de 500 g (jusqu'à 3 kg). «Entre la lettre verte et la lettre rouge, on a 16 tarifs suivant les tranches de poids, et les gens, dans le doute, mettent l'affranchissement le plus cher pour ne pas avoir d'ennuis», souligne Nicolas Routier.

La Poste, qui espère tripler son résultat d'exploitation d'ici à 2020, a vu celui des six premiers mois de l'année bondir de 44,3 %. Mais, selon le syndicat FO, sans les 173 millions d'euros engrangés grâce à la hausse sans précédent du prix du timbre en janvier dernier, le chiffre du premier semestre 2015 serait inférieur à celui du premier semestre 2014.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • hvin99 le vendredi 31 juil 2015 à 10:00

    C'est sûr, à force de pousser le bouchon, le mail remplacera définitivement la lettre.Pour les colissimo, de plus en plus cher, ce sont les concurrents qui prendront les clients. Bref, si les entreprises privés augmentaient leurs tarifs pour régler le problème de la baisse du nombre de leurs clients ... OUPS.