Le prix du pétrole est à surveiller, selon OFI AM

le
0
(NEWSManagers.com) - " Si le pétrole reste à 110-115 dollars le baril en 2011, soit un cours de 20 % supérieur à la moyenne de l' année dernière, l' économie mondiale sera en mesure de l' absorber" , estime Jean-Marie Mercadal, directeur général adjoint en charge des gestions chez OFI Asset Management, évoquant les troubles géopolitiques au Maghreb qui créent des tensions sur le pétrole. En revanche, à partir de 120/130 dollars le baril, il y a des effets de seuil, et l' impact sur la croissance mondiale pourrait être supérieur à 1 point. Les pays les plus touchés seraient les plus importateurs et parmi eux ceux dont la valeur ajoutée créée par unité d' énergie est la plus faible comme l' Inde, la Turquie. Ce point là est donc à surveiller dans les mois qui viennent.
Le renchérissement du pétrole et des matières premières alimente, avec la création monétaire, les craintes d' inflation. D' ailleurs les politiques monétaires se durcissent partout, afin de limiter l' inflation.
Pour autant, dans sa présentation des perspectives de marchés et allocations d' actifs, Jean-Marie Mercadal a également jugé que l' inflation " core" ne semblait pas encore repartie à la hausse, étant donné qu' il n' y a pas d'augmentation des salaires avec un taux de chômage élevé, et que le marché immobilier reste déprimé aux Etats-Unis?
En conclusion, à court terme, Jean-Marie Mercadal prône la prudence. Sur le plus long terme, il pense qu' il y a une opportunité pour se repositionner sur ce qui n' est pas cher, autrement dit les actions et notamment celles des pays occidentaux.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant