Le prix du gazole est revenu au niveau de l'été 2011

le
2
Le carburant préféré des Français valait 1,3339 euro le litre ce lundi, selon le site spécialisé Carbeo. Il avait atteint 1,341 euro en moyenne l'été dernier. La flambée des derniers mois est donc effacée.

Une bonne nouvelle pour les automobilistes à quelques jours des départs en grandes vacances. Selon le site spécialisé Carbeo, les prix des carburants en France ont retrouvé cette semaine leurs niveaux de l'été 2011. L'observatoire a relevé que le tarif moyen du gazole, le carburant préféré des Français (plus de 80% des ventes), s'établissait ce lundi matin à 1,339 euro le litre, son plus bas niveau depuis le 6 septembre 2011. Son prix moyen sur l'été dernier, à savoir du 1er juillet au 31 août, était de 1,341 euro le litre. «Lorsque les prix à la pompe ont atteint un pic mi-mars, les experts anticipaient des hausses extraordinaires pour l'été, n'excluant pas une essence à deux euros le litre», rappelle Franck Ibled, gérant de Carbeo. Or, depuis ce pic, le gazole a perdu 14,2 centimes par litre, ce qui représente «une économie proche de 8,50 euros pour un plein de 60 litres».

Même tendance pour l'essence sans-plomb dont la baisse est «très spectaculaire». D'après Carbeo, son prix a fondu de 18 centimes par litre depuis son plus haut mi-mars. La facture des Français s'est donc allégée d'environ 11 euros pour un plein de 60 litres. Ce lundi, le sans-plomb 95 (environ 15% des ventes de carburant) vaut en moyenne 1,524 euro le litre, un niveau tout proche du tarif de 1,520 euro observé l'été dernier. Quant au sans-plomb 98 (près de 5% de la consommation), il coûte 1,589 euro le litre, contre 1,562 euro en moyenne à l'été 2011.

Consommation d'essence en berne

La baisse des prix des carburants, entamée il y a maintenant neuf semaines, se poursuit donc. «Le marché se régule de lui-même, alors que les tensions à l'international, notamment avec l'Iran, se tassent et que l'économie mondiale montre encore des signes de ralentissement inquiétants, particulièrement en Chine et en Inde, mais aussi aux États-Unis et en Europe», analyse Franck Ibled. De fait, le prix du pétrole de «light sweet crude» (WTI), qui a perdu un tiers de sa valeur depuis son pic du 24 février dernier à 109,65 dollars le baril. Certes, les cours de l'or noir sont repartis à la hausse vendredi, mais après avoir plongé la veille sous le seuil de 80 dollars. «A moins que les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) n'effectuent des coupes importantes dans leur production, la baisse des prix devrait s'amplifier», avertissent les analystes de Commerzbank.

Si elle soulagera le porte-monnaie des vacanciers, cette accalmie devrait également faire les affaires des professionnels qui espèrent une reprise de la consommation de carburants en France. Selon l'Union française des industries pétrolières (Ufip), la consommation a en effet baissé de 2,2% sur les cinq premiers mois de l'année, alors que les Français roulent moins pour faire des économies. Sur le seul mois de mai,les livraisons de carburants sur le marché français ont chuté de 4,4%, par rapport à mai 2011, à 4,1 millions de mètres cubes.

LIRE AUSSI:

» Les prix du gazole et du SP 95 au plus bas depuis janvier

» Le carburant plombe la facture de l'automobiliste

» Les avantages de la baisse des prix du pétrole

» Prix des carburants: les stations semblent jouer le jeu

» Les Français consomment moins de carburant

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1945416 le lundi 25 juin 2012 à 13:31

    on était en vacances en espagne (ténérife) ou le prix du litre essence était à 1.08 €sans commentaire

  • 11881561 le lundi 25 juin 2012 à 12:22

    PAS a la POMPE !