Le prix des ?ufs a doublé en un an en France

le
3
Cette flambée résulte de la raréfaction de la production d'oeufs. Les propriétaires d'élevages de poules pondeuses sont désormais tenus de respecter de nouvelles normes en matière de bien-être animal.

Le prix des œufs a plus que doublé en un an. «Aujourd'hui, les 100 œufs cotent 9,5 euros sur le marché spot (marché au jour le jour) , indique au Figaro Christian Marinov, directeur de la Confédération française de l'aviculture (CFA). Il y a un an, ils valaient 4,62 euros». Avec un point culminant le 13 mars dernier à 13,53 euros les 100 œufs.

Principale cause de cette hausse brutale: la mise aux normes européennes des cages des poules pondeuses. Bruxelles a imposé à partir du 1er janvier 2012, une surface minimale dans les élevages de 750 centimètres carrés contre 550 avant. «La baisse de production provient du temps d'adaptation nécessaire pour que les élevages transforment leur bâtiment, c'est en cours de finition, ajoute Christian Marinov. Certains des 1500 producteurs français ont pris un peu de retard par rapport à leurs plans d'investissement pour mettre leurs bâtiments aux normes. C'est la première fois que nous avons reçu des aides de l'État, 12 millions sur un milliard d'euros d'investissement. Mais tous les œufs produits en France depuis le début de l'année sont aux normes», insistent le responsable du CFA.

Aussi la raréfaction actuelle en France, leader européen avec 15 milliards d'œufs consommés annuellement n'est-elle que temporaire. «Nous allons retourner à la normale d'ici juillet prochain quand les élevages seront tous conformes. Les cours sur le marché spot devraient nettement redescendre», souligne Christian Marinov, tout en rappelant que «le point d'équilibre se situe autour de 6 euros les 100 œufs pour le producteur».

En attendant les transformateurs qui ont refusé toute contractualisation prennent leur mal en patience. Il s'agit notamment des fabricants de pâtes alimentaires ou de pâtisseries industrielles. «Pour le consommateur la répercussion est limitée, une augmentation de l'ordre de 2 à 3 % sur le prix de vente», précise Christian Marinov.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8205899 le vendredi 4 mai 2012 à 08:49

    Pour s.boudon.Il est normal que le prix des oeufs bio ne bouge pas, la nouvelle norme ne concerne que les oeufs de poules élevées en cage. Les poules qui pondent les oeufs bios disposent de beaucoup plus de 750 CM carrés depuis toujours.

  • papymujo le vendredi 4 mai 2012 à 08:21

    C'est des poules de luxe!

  • s.boudon le jeudi 3 mai 2012 à 21:38

    Pourtant, en magasin, les prix n'ont pas vraiment fait grimpette je trouve. Chez Lidl, les oeufs bio n'ont pas bougé.