Le prix des lunettes ne baissera pas... pour le moment

le
0

Le nouveau projet de décret prévoit en effet que les remboursements soient plafonnés dès 2015 à 450 euros. À ce niveau, le marché ne sera pas bousculé. Les opticiens ne sont, pour autant, pas rassurés. Le gouvernement veut plafonner à 450 euros le remboursement des lunettes dès 2015

L'encadrement du remboursement des lunettes prévu par le gouvernement ne devrait pas vraiment changer la donne. Un plafond à 450 euros pour les lunettes équipées de verres simples «n'entraînera pas vraiment de baisse des prix», juge le patron d'un groupe français d'optique. Le prix moyen de lunettes équipées de verres simples est en effet aujourd'hui de 290 euros. Même chose pour les lunettes équipées de verres complexes. À 700 euros, verres et montures incluses, le nouveau plafond reste inférieur au prix moyen, soit 590 euros selon une étude réalisée par l'institut GFK en 2013.

Les opticiens ont momentanément eu gain de cause. Le nouveau projet de décret dont le Figaro a eu connaissance, prévoit en effet que les remboursements doivent être plafonnés dès 2015 à 450 euros et 700 euros. Mais, il ne prévoit plus d'imposer des baisses supplémentaires échelonnées jusqu'à 300 euros et 400 euros en 2018. Les opticiens ne sont, pour autant, pas rassurés. «Il s'agit sans doute d'une concession temporaire. Les pouvoirs publics chercheront certainement à plafonner davantage le remboursement des lunettes dans quelque temps», redoute un opticien.

Le prix de vente d'une paier de lunettes en France dervait ainsi rester environ deux fois plus élevé en France que dans les pays voisins, comme le dénonçait la Cour des comptes l'année dernière. Afin de contenir la hausse des prix et des dépenses dans ce secteur, l'exécutif avait donc décidé de s'attaquer aux contrats des complémentaires santé (mutuelles, assurances et institutions de prévoyance) en plafonnant le montant des remboursement des frais d'optiques par décret. Un premier texte dévoilé en mars dernier avait provoqué un tollé chez les professionnels de l'optique. Depuis, le gouvernement a revu sa copie et assoupli ses propositions initiales.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant