Le prix des logements en France

le
8
Infographie Idé
Infographie Idé

Les chiffres de l'Insee

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2286010 le mardi 12 juil 2016 à 19:52

    La classique théorie du complot c'est "voyant" comme le nez au milieu de la figure...

  • soulamer le mardi 12 juil 2016 à 18:56

    encore et toujours de l'intox pour nous faire croire que ça va mieux

  • dotcom1 le mardi 12 juil 2016 à 18:05

    On voit surtout que les prix sont plus bas qu'il y a 8 ans. On voit toute l'inutilité de la loi ALUR dans ce contexte

  • c.voyant le mardi 12 juil 2016 à 17:49

    Cette modification entraîne des écarts de prix à l'échelle nationale de l'ordre de 12% pour le bâti ancien (SIC) voilà ce qui explique la montée vertigineuse de 2010-2011. Les prix médians qui remplacent les prix moyens en septembre 2011 ont freinés la descente aux enfers ensuite

  • c.voyant le mardi 12 juil 2016 à 17:46

    Les statistiques ne sont valables qui si elles se bases sur des données constantes, les 2 exemples ci-dessous montrent que les données sont manipulées, reprises par des publireportages orientés cette cuisine leurre les particuliers dans leurs décisions d'investir.

  • c.voyant le mardi 12 juil 2016 à 17:43

    La falsification des chiffres ne suffisant pas à leurrer les pigeons qui s'essoufflaient , autre manipulation quelques mois plus tard nous pouvions lire sur le site des Notaires, "Depuis septembre 2011, les prix affichés sur ce site correspondent désormais au prix net vendeur(*) et non plus au prix net acquéreur. Par ailleurs, les statistiques correspondent à des prix médians et non plus des prix moyens.

  • c.voyant le mardi 12 juil 2016 à 17:40

    Falsification des chiffres Explication de la hausse artificielle de 2011, voilà se que l'on pouvait lire sur le site des Notaires "Depuis février 2010, les prix affichés sur ce site correspondent désormais au prix net acquéreur(*) et non plus au prix net vendeur. Cette modification entraîne des écarts de prix à l'échelle nationale de l'ordre de 12% pour le bâti ancien et d'un peu plus de 2% pour le marché des appartements neufs.

  • heimdal le mardi 12 juil 2016 à 17:18

    L'exemple même du graphique stupide !Comme si des logements aussi disparates qu'impliquent leur situation ,leur charges ,leurs taxes foncières,j'en passe et des meilleures , pouvaient être récapitulés en une seul courbe .