Le prix des fournitures scolaires en hausse

le
0
Les enseignes de distribution engagées dans l'opération «les Essentiels de la rentrée» proposent dès aujourd'hui dans leurs rayons des articles à des prix attractifs.

Malgré le retrait du soutien du ministère de l'Education, pourtant initiateur du dispositif en 2007, l'opération «les Essentiels de la rentrée» est reconduite cette année. L'association de consommateurs Familles de France, a mené seule les négociations pour que l'opération soit maintenue, et elle a obtenu des groupes Auchan, Carrefour, Casino, Cora et Système U la commercialisation du matériel scolaire à des prix «les plus attractifs possibles». Ces «Essentiels de la rentrée» figurent sur une liste préétablie, diffusée par le ministère qui même s'il n'a pas souhaité s'engager sur un contrôle des prix des articles cette année, veut néanmoins limiter le nombre d'articles dans les cartables. L'ensemble des produits inscrits sur la liste doivent être disposés aujourd'hui sur les linéaires. Ils seront signalés par une étiquette.

Le cartable, exclu de la liste

La liste 2011 comprend une trentaine de références, allant des cahiers aux classeurs en passant par la gomme et le taille crayon. Cette année, elle ne prévoit finalement pas l'achat d'un cartable. Le retrait de cet article avait conduit la Fédération des Parents d'Elèves de l'Enseignement Public (PEEP) à rompre la négociation. «Le fait qu'une enseigne supprime unilatéralement le cartable de cette liste, ce n'est pas acceptable. Le cartable pour nous, c'est essentiel, on y tient», explique Daniel Shwarz, trésorier général de la PEEP.

L'association était pourtant prête à faire d'autres concessions. Jacques Creyssel,délégué général de la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD) dont sont membres les enseignes participant à l'opération, avait souligné lors d'une conférence de presse que les prix des «Essentiels de la rentrée» allaient augmenter. Consciente de la réalité économique et du contexte de hausse des matières premières (+40% pour le prix de la pâte à papier), la PEEP avait affirmé qu'elle discuterait favorablement d'une répercussion sur les prix, parfaitement stables depuis 2007.

Des prix en hausse

Brigitte Masure, présidente de la Confédération syndicale des familles, estime dans Le Parisien-Aujourd'hui en France que l'achat des fournitures de rentrée l'an dernier a coûté 40 euros pour un enfant de maternelle, 113 euros pour un CP, 337 euros pour un sixième et 821 euros pour un élève de seconde technologique. La facture devrait donc grimper cette année même si Jacques Creyssel a promis qu'elle serait modérée. Une étude publiée fin juin par le site de shopping en ligne Twenga révèlait néanmoins que le coût moyen des fournitures allait augmenté de 18% par rapport à l'année dernière.

VOS TÉMOIGNAGES - Vous êtes-vous déjà occupé des achats pour la prochaine rentrée scolaire? Si oui, avez-vous constaté une hausse des prix?

LIRE AUSSI :

» Les «Essentiels de la rentrée» reconduits

» Les «Essentiels de la rentrée» seraient maintenus en 2011

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant