Le prix des cahiers pourrait augmenter

le
0
Les papetiers qui n'ont pas pu reporter la forte hausse du prix de la pâte à papier sous la pression des distributeurs, pourraient être amenés à le faire l'an prochain si les cours ne se détendent pas.

La rentrée scolaire 2011 marquera les papetiers. Elle devrait en effet se traduire par des marges très faibles en raison de l'incapacité de ces derniers à répercuter la hausse très élevée des cours des matières premières. Et en première ligne, celle de la pâte à papier. Cette dernière a vu son cours bondir de 50% entre fin 2009 et fin 2010. Cet été, le prix de la tonne a atteint un pic à plus de 1000 dollars.

«Nous sommes à un niveau historiquement élevé. Cela dure depuis plus d'un an», explique Paul-Antoine Lacour, directeur économique de la Copacel (Confédération française de l'industrie des papiers, cartons et cellulose). Les racines de cette hausse sont à chercher du côté de la crise économique de 2008/2009. «Il y a eu à cette époque une fermeture des sites les moins compétitifs et donc une contraction de l'offre. À la fin du premier trimestre 2009, avec la reprise et notamment la forte hausse de la demande chinoise, des tensions sont apparues su

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant