Le ?Prix de l'épargne? récompense une thèse sur le capital-risque

le
0
(lerevenu.com) - La lauréate de la troisième édition du Prix de l'épargne Benjamin Delessert, Ghizlane Kettani, docteur ès sciences économiques à l'Université Paris IX-Dauphine, a été récompensée pour sa thèse Capital-risque, innovation et croissance, rédigée sous la direction de Jean-Hervé Lorenzi, professeur à l'Université Paris-Dauphine et président du Cercle des économistes.

Pourquoi l'industrie du capital-risque ne se développe pas aussi rapidement en Europe qu'aux États-Unis ? Comment expliquer le faible engouement des institutionnels pour ce véhicule de financement de l'innovation ? C'est à ces questions que la thèse lauréate a l'ambition de répondre. Selon Ghizlane Kettani, le développement du marché du capital-risque pourrait être amélioré par une meilleure connaissance du dispositif. Le capital-risque y est présenté comme un véhicule de mobilisation de l'épargne pour le financement des entreprises innovantes.

Cette thèse évoque les raisons de dysfonctionnement de ce marché en France et rappelle le faible intérêt des institutionnels nationaux à investir dans le secteur. Elle souligne le rôle grandissant que pourraient jouer les intermédiaires financiers (banques et assurances) en vue de l'expansion du modèle, notamment si l'État venait à orienter l'épargne de long terme vers cette industrie du capital-risque.

Le jury a souhaité aussi décerner cette année un prix spécial à Mabrouk Chetouane pour sa thèse de doctorat en sciences économiques Allocation stratégique pour les membres d'un fond de pension à contributions définies, rédigée sous la direction de Florence Legros à l'université Paris IX-Dauphine. La thèse de Mabrouk Chetouane cherche à définir, analyser et élaborer une politique d'investissement pour un participant à un fonds de pension à contributions définies.

Site Internet : www.benjamin-delessert.fnce.fr



Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant