Le Printemps, dernier signataire pour le travail du dimanche

le
0
    PARIS, 2 janvier (Reuters) - Après le BHV, les Galeries 
Lafayette et le Bon Marché, le Printemps, propriété du Qatar, a 
finalement annoncé lundi avoir lui aussi signé un accord sur le 
travail dominical. 
    L'accord, signé le 30 décembre par les syndicats UNSA, CGC 
et CFDT, s'appliquera au magasin amiral du boulevard Haussmann 
ainsi qu'à ceux de Deauville, Marseille Terrasses du Port et 
Cagnes-sur-Mer, eux aussi classés dans les zones touristiques 
internationales (ZTI) de la loi Macron permettant aux commerces 
d'ouvrir tous les dimanches de l'année à condition qu'un accord 
soit trouvé avec les syndicats. 
    Il concernera également les autres magasins du groupe qui 
peuvent ouvrir jusqu'à 12 dimanches par an (dimanches dits "du 
maire") et devrait permettre l'embauche de 120 à 170 personnes. 
    Le travail dominical se fera sur la base du volontariat et 
sera plafonné à 12 dimanches maximum par an.  
    Il donnera droit à une majoration de salaire de 100%, à un 
repos compensateur et à une allocation de 60 euros d'aide à la 
garde d'enfants. 
    Le BHV (groupe Galeries Lafayette) avait été le premier des 
grands magasins parisiens à signer un accord sur le travail du 
dimanche, au printemps 2016.  
    Il avait été suivi, après de laborieuses négociations 
 , par les Galeries Lafayette du boulevard Haussmann 
qui ouvrent le dimanche dès ce mois de janvier, et par le Bon 
Marché, propriété du groupe LVMH  LVMH.PA .  
    Après une année perturbée par la chute de la fréquentation 
touristique à Paris, l'ouverture dominicale devrait être de bon 
augure pour les grands magasins en 2017.  
     
 
 (Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant